SYNDROME DES JAMBES SANS REPOS

Une approche occidentale

Affection neurologique chronique, le syndrome des jambes sans repos (SJSR), appelé aussi impatiences dans les jambes ou impatiences nocturnes, affecte 8,5% de la population générale en France. Sa prévalence augmente avec l’âge et les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.

Le syndrome des jambes sans repos est un trouble neurologique qui cause un besoin irrépressible de bouger les jambes. Ce besoin naît d’un inconfort dans les membres inférieurs – fourmillements, picotements, sensations de brûlure -, dont l’intensité varie beaucoup d’une personne à l’autre. Ces sensations désagréables surviennent particulièrement durant les périodes de détente ou d’inactivité. Par conséquent, il peut être très difficile de simplement se reposer, ou encore de rester assis pour assister à une réunion ou de voyager en avion, par exemple.

En outre, 80 % des personnes atteintes de SJSR présentent des secousses musculaires involontaires (ou « mouvements périodiques du sommeil« ) pendant leur sommeil. Si les patients concernés n’en ont pas toujours conscience, ces secousses peuvent gêner le sommeil du conjoint, ce dernier ayant également l’impression de recevoir « des coups de pieds » dans la nuit.

Le syndrome des jambes sans repos évolue de façon progressive. Par ailleurs, les symptômes peuvent s’accentuer à certaines périodes (stress, fatigue) et/ou régresser temporairement. Cette affection peut avoir deux conséquences principales sur la qualité de vie des personnes atteintes.

Une vision chinoise très différente

La médecine chinoise nous parle de l’attaque de Vent. Le Vent est connu pour léser le Yin et le Sang, et peut toucher généralement le Foie. Par contre le Vent n’es tpas toujours présent dans tous les cas du syndrôme. Ainsi, il ne faut pas en faire une règle générale. Le sommeil est lié à la qualité et la quantité du Sang. Le Sang ancre le Hun (esprit du Foie) et le Shen (esprit du Coeur).  Le Sang donne également la qualité nutritive aux muscles par le biais de la digestion, donc de l’Estomac.

Le shiatsu apporte des résultats dans la majorité des cas. Les personnes ont une amélioration évidente dans les jours qui suivent.